Révélations tardives

Je débuterai par un aveu. Il y a de cela une semaine et demie, j’entamais la rédaction de ce billet de présentation. Voilà, toujours rien. J’avais en tête de publier quelque chose d’impressionnant au plan linguistique et rédactionnel. Je cherche toujours. Puisque le temps file à une vitesse hallucinante, j’ai décidé de faire simple. Ne soyez pas déçu, la qualité de mes publications risque – et j’insiste sur le mot risque – bien de s’améliorer.

 Je m’appelle Cynthia, j’ai 21 ans et je suis native de Québec. En fait, j’ai toujours vécu dans une petite banlieue de Saint-Augustin, où les gazons sont tous impeccablement verts et où le voisinage en entier s’envoie la main. Je proviens d’une famille de six personnes où la gent masculine domine en terme d’effectif. En raison de l’influence masculine avec laquelle j’ai dû composer toute ma vie, je reste une vraie fille « avec une paire de couilles ». Voilà pourquoi mon blogue s’intitule the opinionated blogger. J’adore avoir ma propre opinion sur tout. J’aime le fait de pouvoir la partager à ceux et celles qui veulent bien l’entendre. Par-dessus tout, ce qui me plait, c’est d’entendre l’opinion des autres sur un sujet que je connais peu, afin de me doter de nouvelles connaissances, mais aussi d’être en mesure de cerner les deux côtés de la médaille.

 Toujours dans le cadre de ce billet de présentation, je répondrai à la question : « les technologies d’information sont-elles déterminantes dans le développement de nos sociétés? » D’après moi, les nouvelles technologies d’information et de communication (TIC) constituent le principal facteur qui transforme nos sociétés. Sans elles, nous n’aurions pas vu naître cette culture d’accessibilité et d’instantanéité à laquelle nous appartenons (Gaudreault-Perron, 2011 : en ligne).

 À mon avis, il est clair que les nouvelles technologies sont la source du changement social. Elles transforment, entre autres, les relations sociales, la conception du temps, et ce, en raison de la vaste généralisation de l’utilisation de celles-ci.

 Les relations sociales sont réformées depuis très longtemps en fonction des différentes technologies de communication. Selon Fischer, « notre société est en transformation vers une nouvelle ère qui se qualifie comme une société du savoir : l’âge du numérique » (dans Salem, 2009 : 177). Dès l’avènement du téléphone, les gens n’avaient plus à se déplacer pour rejoindre leurs proches. Déjà à l’époque, ils économisaient du temps en faisant usage de la technologie. L’émergence des médias de masse et des nouvelles technologies, entre 1920 et 1990, a indéniablement transformé la société. Aujourd’hui, avec Internet, communiquer n’a jamais été aussi facile. En deux clics, on peut joindre des amis qui vivent en régions éloignées. Au quotidien, on préfère tweeter ou encore « texter » nos proches pour leur parler. Certains estiment que les sociétés de nos jours préfèrent le contact virtuel au contact réel, mais le sujet est mitigé. Une étude de 2009 fait ressortir que, « les utilisateurs de mobiles et d’Internet auraient des cercles de relations sociales plus larges et plus diversifiés que les autres » (S.C : en ligne). Les gens souhaiteraient donc continuer d’alimenter leurs contacts avec les autres. Ce sont plutôt les moyens de le faire qui ont changé.

Pour que les technologies puissent avoir autant d’impact sur les sociétés, il va de soi que la majorité des gens doivent en faire usage. C’est effectivement ce qui se produit à l’heure actuelle : « Aux États-Unis, 82 % de la population adulte possèdent un téléphone mobile et 77 % utilisent régulièrement Internet » (sondage Forrester, dans Le Monde : 2009). Le 12 septembre dernier, Apple annonçait – enfin – la sortie du iPhone 5. La compagnie américaine, leader dans le marché de l’électronique, a su, à elle seule, modifier/améliorer/intensifier les modes de communication de la société. Dans ce cours vidéo, on présente le fameux iPhone 5, non pas en misant sur ces nouvelles caractéristiques, mais bien en accentuant le fait qu’il s’agit de l’objet le plus utilisé dans une vie…

« When you think about your iPhone, it’s probably the object that you use most in your life. It’s the product that you have with you all the time ». Ces deux phrases sont les premiers arguments que Jony Ive, Senior Vice President Design, utilise en terme d’introduction. Ces phrases reflètent bien la situation actuelle. Les gens ont une relation intime avec leur iPhone, du fait qu’il regorge d’options, d’applications, de fonctions qui leur permettent de se divertir, de s’informer, mais surtout de sauver du temps. On peut généraliser cette situation à l’ensemble des technologies. Le temps. « Dans une société où le temps est précieux et où l’on évalue la plupart de nos actions en termes d’efficacité et de rentabilité, les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont de véritables leviers de transformation » (Gaudreault-Perron, 2011 : en ligne). La société telle qu’on la connaît aujourd’hui est organisée en fonction du manque de temps. D’où l’engouement envers ces millions de gadgets qui nous permettent d’en gagner. Fischer conclue l’idée avec ceci : « la technologie est donc au centre des changements et de la progression vers un cybermonde, un espace caractérisé par sa vitesse » (Salem, 2009 : 177).

 L’expansion rapide des technologies a tendance à en effrayer plus d’un, mais soyons réalistes : la cadence ne risque pas de ralentir. L’arrivée brusque des technologies numériques résulte du progrès humain incessant. C’est pourquoi nous devrions les embrasser plutôt qu’en être choqué. Auriez-vous préféré stagner à l’âge de pierre? Et bien, pas moi!

 

Bibliographie

Apple. 2012. Apple – introducing iPhone 5. Format vidéo. En ligne. http://www.youtube.com/watch?v=xNsGNlDb6xY&list=UUE_M8A5yxnLfW0KghEeajjw&index=0&feature=plcp, consulté le 19 septembre 2012.

Gaudreault-Perron, Julie. 2011. « Ces technologies qui transformes notre rapport au temps ». Défis et enjeux. Volume 12, no 1. En ligne. Juin. http://www.revueds.ca/ces-technologies-qui-transforment-notre-rapport-au-temps.aspx, consulté le 18 septembre 2012.

Le Monde. 2009. « Les nouvelles technologies favorisent-elles le lien social ? ». Le Monde.fr. En ligne. 5 novembre. http://www.lemonde.fr/technologies/article/2009/11/05/les-nouvelles-technologies-favorisent-elles-le-lien-social_1263121_651865.html, consulté le 18 septembre 2012.

Salem, Ann-Margaret. 2009. Technologies et changements sociaux: Une quête à l’humanisme à l’ère du numérique [Recension des trois livres Quelle communication pour quel changement? Les dessous du changement social, Internet, une utopie limitée: Nouvelles régulations, nouvelles solidarités, et Internet, une utopie limitée: Nouvelles régulations, nouvelles solidarités]. Global Media Journal — Canadian Edition, 2(1), 175-180.

S.C. 2009. « Les nouvelles technologies rendent plus sociables ». 20minutes.fr. En ligne. 6 novembre. http://www.20minutes.fr/high-tech/361645-High-Tech-Les-nouvelles-technologies-rendent-plus-sociables.php, consulté le 18 septembre 2012.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s