Insatisfaction = actions

Billet #4 – module 10

Au cours des dernières années, un nombre incalculable de citoyens ont profité de l’accessibilité des différentes plateformes web et de leur rapidité de diffusion de l’information pour manifester leur attitude, opinion et avis envers certaines entreprises. Le 18 janvier 2012, de grandes entreprises comme Wikipédia, Google et le site américain Wired ont intenté des actions contre deux projets de lois américains qui, « selon plusieurs, entraineraient censure et limitations de la liberté d’expression sur le Web » (Ouellet, 2012 : en ligne). Des protestations de cette envergure ont assurément beaucoup d’impact, mais qu’en est-il des manifestations provenant de simples citoyens ?

Un client insatisfait parle toujours plus fort qu’un client satisfait. Que ce soit pour partager une mauvaise expérience de service à la clientèle, la mauvaise qualité d’un produit quelconque ou encore pour exprimer une opinion négative envers une entreprise, les forums, réseaux sociaux et diverses plateformes du web sont propices à l’expression de notre mécontentement.

Je vous laisse lire ce qui suit.

 

Vous avez peut-être écouté, comme moi, les nouvelles ce soir-là. C’était un peu avant que le maire Vaillancourt annonce sa démission à la mairie. J’avoue que le reportage du journaliste ne m’avait pas semblé assez neutre.

Vous me direz peut-être qu’il ne s’agit ni d’incitation à la manifestation, ni de révolte, ni d’action concrète prise par des citoyens pour protester contre TVA. Reste qu’un simple commentaire sur Facebook dans ce genre a su générer 20 commentaires de personnes qui appuient ou s’opposent au commentaire. TVA n’est surement pas au courant de cette petite bribe sur Facebook. Toutefois, les médias sociaux peuvent causer du tort à une entreprise dans un cas où le débat prend de l’ampleur.

Au fil du temps, j’ai remarqué que les sujets d’actualités génèrent beaucoup d’argumentation sur les réseaux sociaux. Pourquoi les gens ressentent à ce point le besoin d’exprimer leur point de vue? Après tout, j’ai vu le reportage à TVA ce soir-là et je n’ai ni publié un message sur Facebook, ni commenté la précédente publication. Simple question d’intérêt j’imagine.

Sources :

Ouellet, Nicolas. 2012. « Journée de protestation sur le web ». Infodimanche. En ligne. 18 janvier. http://www.infodimanche.com/index.asp?s=detail_actualite&id=144199, consulté le 18 novembre 2012.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s